Restaurants et “Street-Food” à Bangkok

Manger au restaurant ou dans une petite gargote au bord de la route est un passe-temps local à Bangkok pratiqué par des millions d’individus chaque jour. En Thaïlande on mange partout et souvent, cela fait partie de la culture, et Bangkok peut sans possède sans doute la plus grande concentration de restaurants par habitant dans le monde.

Les Restaurants à Bangkok ne sont pas uniquement à la portée des riches. Et il est normal de payer moins cher pour un repas que pour une bière ou un café. Les visiteurs de la capitale ont l’embarras du choix car à Bangkok il y des restaurants pour tous les goûts et le budget que vous recherchiez à découvrir la cuisine thaïlandaise épicée ou que vous recherchiez à manger des plats plus occidentaux, inutile de casser votre tirelire

C’est souvent en arrivant à Bangkok que les visiteurs découvrent le goût authentique de la nourriture thaïlandaise. Et si la Thaïlande a beaucoup de plats régionaux typiques, il est possible de tous les retrouver à Bangkok

Boire et manger à Bangkok

On trouve partout dans Bangkok des restaurants de première classe, dans les hôtels et ailleurs dans les quartiers populaires de la ville mais il y a aussi des endroits intéressants et originaux qu’on ne trouve qu’à Bangkok. On peut y manger au bord du fleuve ou dans de vastes restaurants à ciel ouvert ou encore au sommet d’un gratte-ciel dans le restaurant le plus haut d’Asie. Même si vous n’avez pas la motivation pour découvrir ces lieux. En vous baladant dans les zones touristiques vous découvrirez de nombreux restaurants et rentrerez chez vous sans doute avec un nouveau gout pour la cuisine thaïlandaise originale.

N’hésitez pas à quitter votre hôtel et son restaurant où les prix y sont souvent trop élevés, et allez à la rencontre des restaurants authentiques de Bangkok, ceux que fréquentent les habitants de la ville. Ce sont souvent de simples gargotes mais on y trouve les plats les plus savoureux tels que la salade de papaye, le jarret de porc aux quarte parfums ou le curry vert,

Comme manger dehors est si populaire en Thailande le rapport qualité prix est souvent imbattable et les plats dans les restaurants locaux coûtent souvent moins de 50 bahts.

Dans les restaurants typiques de milieu de gamme les prix vont généralement de 150 à 500 bahts, le facteur décisif étant de savoir si le menu propose des plats thaïlandais ou internationaux. La cuisine thaïlandaise est généralement fraiche et préparée  sur commande et le service le service peut parfois être lent, mais cela vaut la peine d’être patient. Pour les anxieux, préoccupés par l’hygiène recherchez le panneau présent dans de nombreux restaurants de la ville. Il est vert et bleu et remis aux restaurateurs par les services sanitaires de la ville. On peut y lire en Anglais: «Good taste, Clean food». A noter aussi que boire l’eau à disposition gratuitement dans les plus petits restaurants ne présente en général pas de danger pour la santé. Cette eau est purifiée et ce n’est pas l’eau du robinet. Il en est de même pour les glaçons d’ailleurs. Alors buvez et restez hydratés car il fait chaud dans les rues de Bangkok.

Il y a une très importante communauté chinoise à Bangkok, et de nombreux restaurants chinois existent. On y trouve notamment  des spécialités du sud du pays mais il y a aussi de nombreux restaurants japonais, vietnamien, malaisien et les plats indiens sont aussi très populaires et généralement très bien préparé.

La cuisine sera sans aucun doute l’un des points forts de votre séjour à Bangkok et dans le reste du pays et il y a peu d’endroits dans le monde où vous trouverez une cuisine d’une telle qualité à des tarifs aussi raisonnables.

La cuisine thaïlandaise à Bangkok

On trouve aujourd’hui des restaurants thaïlandais dans le monde entier. Mais c’est seulement en Thaïlande que vous pourrez vraiment déguster des plats authentiques. Ils sont souvent plus épicée que ceux qui sont servis dans d’autres parties du monde par des restaurateurs thaïlandais, mais vous pouvez tout à fait préciser à la serveuse qui prendra votre commande que vous souhaitez manger « mai pet » ou  «pas trop épicé» .

Parmi les plats les plus populaire de la cuisine thaï on trouve le Tom Yum kung (une soupe épicé et amer de crevettes), le Gang Kyo Wan ou curry vert, et des plats régionaux tels que le massaman, un curry plus épicé, ou encore le poulet aux noix de cajou.

Il y a aussi la très populaire somtam, une salade de papaye plus ou moins épicée, et lephad thai (nouilles sautés).

Dans les restaurants de plus grand standing, vous  trouverez souvent des plats  plus créatifs ou la cuisine thaïlandaise fusionne avec les autres cuisines du monde occidental. Mais c’est souvent dans les restaurants les plus simples et les plus populaires que la nourriture Thaï a son goût le plus authentique.

Les plats thaïlandais sont en général des currys riches en épices et lait de coco, des soupes de nouilles, des plats frits ou sautés avec des ingrédients fraîchement préparés. Le poulet, le porc, le poisson et les fruits de mer sont les plus les viandes les plus répandues mais on trouve aussi du bœuf bien qu’il soit moins courant dans les plats. Certains thaïlandais sont aussi frisants d’insectes frits. A essayer pour les amateurs d’expériences inédites.

Le Tofu est aussi beaucoup utilisé et le riz est l’aliment de base qui accompagne la plupart des plats. Les nouilles sautées ou en soupe sont un choix populaire au déjeuner pour les Thaïs mais moins populaire auprès des étrangers.

On trouve dans la cuisine thaïe des saveurs et des épices peu courants dans la cuisine occidentale comme la citronnelle, le gingembre, ou le basilic Thaïlandais. Et bien entendu on y trouve aussi beaucoup de piments, introduits dans la région il y a trois siècles par les portugais.

En Thaïlande, La nourriture est souvent partagée et les plats arrivent sur la table sans ordre précis et chacun peut y piocher ce qu’il souhaite. Ainsi, tout le monde profite de plusieurs plats différents. On mange normalement avec une cuillère et une fourchette sont les ustensiles et/ou des baguettes pour certains plats comme les soupes de nouilles

Les Thaïs aiment aussi grignoter tout au long de la journée et dans les restaurants une grande partie de ce qu’ils consomment n’est pas sur les menus. Prenez le temps de visiter les marchés ou de vous arrêter dans les petites roulottes en bord de rue. La nourriture y est en général bonne, fraîche et vraiment pas chère