Bienvenue à Pai

Autrefois une ville Shan paisible et quelque peu isolée, Pai est nichée dans une vallée tranquille de la province de Mae Hong Son et fait depuis quelques années partie de tout itinéraire touristique dans le nord du pays. Les moins jeunes et les voyageurs plus expérimentés diront peut-être qu’il ne s’agit plus de la “vraie Thaïlande”, mais si vous êtes un jeune backpacker qui fait son premier voyage en Thaïlande, la visite peut être très sympathique car facilement accessible.

Le village d’origine sur la rive gauche de la rivière Pai date de l’époque Lanna. Le village actuel de Wiang Nua était un important chef-lieu régional, mais il ne reste plus grand chose à voir ces jours-ci. Dans les années 1970, c’était un endroit assez agité, contrôlé par l’armée du Kuomintang (KMT ou nationaliste chinois) et qui constituait un important point de transit pour l’opium.

Dans les années 1980, la route 1095, initialement établie par les Japonais durant la Seconde Guerre mondiale, a par la suite été goudronnée et le gouvernement thaïlandais a alors commencé à avoir une emprise accrue dans la région. On a offert des terres agricoles décentes aux KMT s’ils acceptaient de bien se tenir; le baron de la drogue Khun Sa et son armée Shan furent repoussés assez loin pour ne plus constituer une menace, tandis que le Parti communiste de Thaïlande, qui restait en place se retira encore plus loin dans des régions encore plus au nord comme Nan, rendant enfin Pai et dans ses environs accessibles aux touristes.

Pai était relativement commode à visiter à partir de Chiang Mai et devint rapidement un arrêt incontournable lors de tout voyage dans le nord de la Thaïlande. Des routards aventuriers ont afflué avec une vague de routards à la recherche d’herbe bon marché, d’opium alors facilement disponible et de choses un peu différentes à faire en attendant la prochaine Full Moon party de Koh Phan Ngan. La répression sur la marché de la drogue est maintenant très dure et Pai a bénéficié d’un repositionnement en tant qu’extension rurale de Chiang Mai, avec des activités plus saines, un paysage pittoresque et une atmosphère new-age très relax.

Pai a peu de curiosités à découvrir, mais les gens viennent plutôt pour se reposer dans un cadre verdoyant. De nombreuses activités vous sont proposées pour compenser et vous combler : faire du rafting en bambou ou en eau vive, du tubing, des trekkings, du vélo et bien sûr explorer les environs à moto. Plusieurs groupes ethniques minoritaires se sont installés dans la région et leurs villages sont souvent visités par des randonnées à partir de Pai, comme le sont certaines des cascades environnantes. Ces dernières années, le rafting en eaux vives est devenu populaire et il est possible de faire du rafting presque jusqu’à Mae Hong Son.

Les touristes Thaï et de Chinois sont de plus en plus présents en haute saison, lorsque Chaisongkran Road se change en une reflexion rurale de la Khao San Road le samedi soir. Vous risquez d’avoir du mal à trouver une chambre, une table au restaurant ou quelqu’un pour vous servir dans un café et vous aurez encore plus de mal à trouver un local – même les marchands Lisu peuvent venir de loin, jusqu’à 100 kilomètres.

Il est sans doute plus sage d’éviter Pai pendant la haute saison, de la mi-décembre à la mi-janvier, lorsque non seulement il y a foule, la plupart des logements sont deux ou parfois même trois fois plus chers. Essayez plutôt l’un des villages ruraux d’autres provinces du Nord, même si vous devrez sans doute renoncer aux seau de mojito, aux cheesecakes et aux soirées.

Se reperer sur place

La petite ville de Pai se trouve sur la rive ouest de la rivière Pai, au milieu de la vallée portant le même nom. La vallée court plus ou moins du nord au sud et sa largeur moyenne est d’environ quelques kilomètres. Elle se compose essentiellement de rizières et est parsemée de plusieurs villages dont Mae Hee, Mae Yen et Wiang Nua (la localité originale) à l’est, Santichong, Nam Hoo et Ban Mor Paeng à l’ouest.

La ville elle-même a une forme rectangulaire, les principaux axes sont Chaisongkran, Raddamrong, Rungsiyanon et la route 1095. Un contournement moderne encercle la ville à l’ouest tandis que la rivière forme la délimitation à l’est. Taesaban Road, de plus en plus connue aujourd’hui sous le nom de Bar Street, longe la rivière et relie les deux premières rues du village. Chaisongkran est généralement appelé Walking Street bien que l’extrémité nord de Rungsiyanon revendique aussi la même appellation. Ces trois rues abritent la plupart des bars, des cafés et des restaurants de Pai et c’est là que vous trouverez la plupart des boutiques de location de deux-roues et les agences de voyages.

Les distributeurs de billets sont éparpillés à travers la ville, et toutes les principales banques thaïlandaises ont des succursales le long de Rungsiyanon. À un pâté de maisons à l’ouest, la route 1095 traverse Pai et abrite le marché municipal, le bureau de poste et le principal temple de Pai, Wat Luang. Des magasins d’articles ménagers, d’outils agricoles et, bien sûr, de téléphones portables, ainsi que nombre de cafés locaux se trouvent tout au long de la rue.

Sans doute en raison de la taille de la population de passage plutôt que de la population résidente, Pai a un imposant commissariat de police sur Rungsiyanon Road, au croisement de la ruelle menant au Wednesday Market et au Reverie Siam. Un poste de police touristique se trouve sur le côté droit de l’autoroute au niveau de la sortie de la ville vers le sud. N’oubliez pas que les drogues sont illégales et le port du casque est obligatoire sur les motos. Il y a aussi un bureau auxiliaire du service d’immigration de Mae Hong Son en face du marché de l’après-midi et ils peuvent bien sûr nous conseiller en cas de besoin

Pai

L’hôpital public situé à l’extrémité supérieure de Chaisongkran est bien équipé pour soigner les victimes d’accidents de motocyclette et doit avoir un stock d’anti-venin mais en cas de pépin, vous devriez prendre un taxi vers Chiang Mai pour toute autre urgence grave. Vous trouverez quelques dentistes en ville ainsi que des pharmaciens parlant anglais.

La chef-lieu de la province, Mae Hong Son, se trouve à une centaine de kilomètres au nord-ouest, et au sud-est, la route 1095 rejoint la route 107 et Chiang Mai, à quelque 150 kilomètres de là. La route au nord de Wiang Haeng est encore non goudronnée et impraticable.

Votre sécurité

Pai est une destination très sûre pour les touristes. Les cas de vol qualifié, de cambriolage ou de crime de rue, comme le vol de sacs à l’arraché ou le vol avec agression, sont rares. La plus grosse arnaque que nous avons rencontrée en ville a été celle des prix des menus des restaurants. Cela dit, le service des urgences de l’hôpital de Pai voit un fichier régulier de visiteurs étrangers, principalement en raison d’une seule cause : les accidents de moto.

Même si vous êtes un conducteur expérimenté, beaucoup d’autres personnes qui louent des scooters ne le sont pas, donc vous ne saurez jamais ce qui peut vous arriver dans un virage sur une route rurale. Même si vous avez déjà piloté une moto ou un scooter, prenez garde aux routes sinueuses ainsi qu’aux voies secondaires, dont un grand nombre ne sont pas asphaltées et difficiles à négocier, notamment par temps de pluie.