Bienvenue à Sukhothai

Sukhothai s’est formé au milieu du XIIIe siècle et a jeté les bases culturelles et politiques du royaume qui a finalement pris le nom de Thaïlande. L’ancienne capitale thaïlandaise est devenue une destination historique de premier plan en raison de ses monuments pittoresques, et de ses vestiges très bien conservés. Même si l’histoire ne vous intéresse pas, les ruines de Sukhothai ne manqueront pas de vous impressionner.

Avec 193 sites antiques répartis au milieu d’arbres, d’étangs, et de rizières dans différentes zones, le parc historique de Sukhothai a ouvert en 1988 et a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO trois ans plus tard. Beaucoup de voyageurs ne visitent que les attractions les plus connues, y compris Wat Mahathat et Wat Si Chum, mais nous vous suggérons de vous promener aussi dans les ruines les plus reculées.

Si quelques jours à Sukhothai suffisent pour la plupart des visiteurs, vous pouvez aussi faire des excursions dans les ruines moins visitées des anciennes villes satellites de Si Satchanalai et Kamphaeng Phet, qui ont toutes deux le même statut UNESCO que Sukhothai. Jetez un coup d’oeil à la cascade de Sai Rung et faites du camping au sommet d’une montagne dans le parc national de Ramkamhaeng et vous pourriez facilement perdre une semaine dans cette région.

Située à 12 kilomètres à l’est du parc historique le long de la rivière Yom, Muang Mai, ou “New Sukhothai”, est la petite capitale de la province moderne de Sukhothai. Muang Gao, la “vieille ville” beaucoup plus petite s’étend vers l’est à partir du parc historique. Muang Mai et Muang Gao sont des endroits très prisés pour se loger à un prix compétitifs.

Sukhothai est l’un des endroits les plus populaires de Thaïlande quand vient le temps du festival Loy Krathong qui a lieu chaque année à la pleine lune en novembre, période où le parc historique offre des spectacles de lumières et des animations folkloriques, à la lueur des bougies qui sont allumées dans les bassins. Le premier vendredi soir de chaque mois, un petit spectacle son et lumière est organisé gratuitement à côté d’un marché près de Wat Sa Si.

La situation de Sukhothai dans le nord de la Thaïlande (ou dans les hautes plaines) en fait un lieu d’arrêt tout désigné entre Bangkok et Chiang Mai ou entre la Birmanie et le Myanmar via la frontière de Mae Sot.

Histoire

A l’origine occupée par les Mon de Dvaravati, la colonie qui allait devenir Sukhothai était une branche lointaine de l’empire khmer lorsque le peuple Thai a décidé de migrer du nord au XIe siècle. En 1238, le chef thaïlandais qui allait devenir le roi Sri Intharathit profita de la fragilisation du pouvoir khmer pour établir un nouveau royaume, Sukhothai, un nom aux racines sanskrites qui se traduit par “Aube du bonheur”.

À la fin du XIIIe siècle, Sukhothai fit alliance avec Lanna, un autre royaume thaïlandais plus au nord, et étendit son royaume à une grande partie de la Thaïlande moderne et du Laos en un laps de temps extrêmement court. Mais surtout, cela a permis de créer une canevas sur lequel une identité culturelle thaïlandaise se dessine. Pour ces raisons, Sukhothai est souvent cité comme le “premier” royaume thaïlandais, bien que des royaumes du nord de la Thaïlande plus isolés comme Chiang Saen et Phayao soient, en fait, arrivés plus tôt.

Régnant de 1279 à 1279, le roi le plus influent de Soukhothai, Ramkamhaeng, est célébré comme un père fondateur de la nation thaïe. On lui doit l’invention de l’alphabet thaïlandais, la diffusion du bouddhisme Theravada, le développement d’un réseau élaboré de canaux et la supervision d’un essor considérable des arts. Il a documenté la progression du royaume par le biais de plusieurs inscriptions dans la pierre, dont une de 1292 qui se classe comme le plus ancien exemple connu d’écriture thaïlandaise.

Ramkamhaeng était aussi un expert en diplomatie : en 1300, les tributaires du royaume allaient de Luang Prabang à Nakhon Si Thammarat et au-delà. Les délégués commerciaux échangeaient la poterie Sangkhalok, signature de Sukhothai, contre des richesses exotiques de la dynastie chinoise Yuan. Des artistes se sont inspirés des influences thaïlandaises, mon, khmères et sri-lankaises pour forger les plus somptueuses images de Bouddha jamais vues, désormais classées comme des œuvres du style Sukhothaï.

S’orienter

La capitale de la province du même nom, qui compte environ 50 000 habitants, est divisée en deux parties distinctes : Nouveau Sukhothai (Muang Mai) et Vieux Sukhothai (Muang Gao). Des songthaews bon marché les relient par un trajet de 12 kilomètres sur Jarod Vithithong Road, ou l’autoroute 12.

New Sukhothai est une ville de taille moyenne qui longe de part et d’autre la rivière Yom qui coule du nord au sud, traversée par le pont Phra Ruang. Jarod Vithithong Road est la principale voie de circulation d’est en ouest à travers la ville. La gare routière est située à quelques kilomètres au nord-ouest du pont sur la route 101, qui continue 55 kilomètres au nord vers Si Satchanalai et 80 kilomètres au sud-ouest vers Kamphaeng Phet. L’autoroute 12 sort de la ville vers l’est sur 60 kilomètres jusqu’à Phitsanulok.

La majorité des guesthouses de New Sukhothai se situent sur la rive ouest de la rivière, et le quartier commercial de style plus local de la ville s’étend à l’est et accueille quelques bons marchés.

Le long de Jarod Vithithong, de chaque côté de la rivière, il est facile de trouver des guichets automatiques. Un cybercafé est situé à côté du guichet automatique de Krungthai Bank, du côté nord de Jarod Vithithong, à l’ouest de la rivière.

L’hôpital de Sukhothai se trouve à côté de Jarod Vithithong, non loin d’un centre commercial Big C, à quelque kilomètre à l’ouest de New Sukhothai. Le commissariat de police de la province est situé à environ un kilomètre au sud de Nikorn Kasem Road, qui longe la rive est de la rivière à New Sukhothai, et un plus petit poste est situé tout juste à l’est du parc historique dans Old Sukhothai. Les services de police touristique se trouvent à la gare routière et le long de la route qui longe le côté nord de la zone centrale du parc historique en direction de Wat Si Chum.

Ouvert de 8h30 à 16h30, un bureau de TAT fournit des cartes et des dépliants sur le côté nord de Jarod Vithong, à moins d’un kilomètre à de la rivière à New Sukhotai. Un autre centre d’information pour les touristes se trouve près de la route 1113, juste à l’est de Wat Phra Phai Luang, dans la zone nord du parc historique.

No posts found.